Yacht Méditerranée l’historique de l’entreprise

Yacht Méditerranée est un chantier Naval depuis 1961, concessionnaire Jeanneau et Prestige à Marseille sur le Port de la Pointe Rouge.

Implanté sur 4 000 m2 avec Locabato, notre entreprise propose une multitude de services comme :

– La vente de bateau neuf moteur Jeanneau / Prestige / BWA.
– La vente de bateau d’occasion toutes marques.
– La vente et la préparation de voilier neuf Jeanneau.
– La vente de moteur Suzuki et Honda en re-motorisation.
– La vente de remorque neuve PAM, Sunway, Océane & Nautilus.

Réparation et travaux sur les coques en polyester.
– Révision et réparation des moteurs Hors-Bord & ln-Bord.
– Equipement & Pose d’accessoires
– Magasin USHIP
Location de bateaux Marseille Pointe Rouge

Yacht Méditerranée Marseille Max et Loic Cailhol

Max et Loïc Cailhol

Marseille-Port-de-la-Pointe-RougeMarseille-Port-de-la-Pointe-Rouge-maintenant

Port de la Pointe Rouge

Date clés et Historique de l’entreprise :
L’entreprise été créée dans les années fin 1950, dont le célèbre navigateur Bernard Moitessier, reconnue pour ses courses au large avec son Ketch en acier le « Joshua », a travaillé au sein de Yacht Méditerranée en 1960 :

A sa création, L’entreprise est d’abord présente au Vieux-Port, précisément dans l’anse du Pharo et au Quai de rive neuve.

En 1972, La ville de Marseille livrera le port de la Pointe Rouge avec 1 200 Anneaux à flot, ou plusieurs professionnel s’installerons autours de ce bassin. La famille ROYER, propriétaire de Yacht Méditerranée, construise et installe définitivement Yacht Méditerranée dans le 8ème, une longue
histoire professionnelle commencera jusqu’à aujourd’hui.

En 1984, Yacht Méditerranée sera racheté par Pierre GRAND et Max CAILHOL.

En 1989, Max CAILHOL rachète les parts de Pierre GRAND et reste seul gérant de Yacht Méditerranée. A cette même époque, Max CAILHOL sera président des professionnels du nautisme et lancera en cette même année le Salon Nautique sur le Vieux Port, « La fête des Mers », qui
deviendra le Salon Nautique de Marseille, puis « Les Nauticales » à la Ciotat. En cette même année, Yacht Méditerranée se voit confié vente de la gamme Prestige, gamme qui deviendra fil du temps une marque à part de Yacht.

En 2001, dans le cadre des activités grandissante de Yacht Méditerranée, Max CAILHOL rachètera Locanautic, situé à coté de l’Entreprise, afin de développer les thématiques d’accastillage et location de bateaux, qu’il nommera Locabato. Cette entreprise deviendra le plus grand magasin d’accastillage sous l’enseigne d’USHlP, et également, une flotte de 20 bateaux en location à la journée.

En 2012, Yacht Méditerranée sera récompensé d’un trophée par Jeanneau pour le 1000 ème Cap Camarat vendu depuis la création de la gamme en 1982.

En 2014, Loic CAILHOL intégrera l’entreprise familiale après des études en école de commerce. Ce qui assure une reconnaissance aux anciens clients, la transmission et la continuité d’une passion au sein de Yacht Méditerranée.

Notre reconnaissance Client et notre Savoir-faire nous permet d’être un acteur majeur de la plaisance à Marseille et ses environs, pour notre conseil produit et notre service au quotidien.

bouquinbouquin-int

Cap Horn à la voile par Bernard Moitessier

14 216 milles à la voile en 126 jours : c’est, à l’époque, à la fois la plus grande et la plus longue traversée jamais effectuée par un yacht, sans escale. Ce prodigieux exploit a été réalisé en empruntant la route du cap Horn, route logique, certes, puisque rapide, mais route difficile traversant la mer puissante des hautes latitudes, où maints grands voiliers (600 à 1200 tonnes) de la marine commerciale à voile se sont perdus corps et biens.

Exploit réalisé sans moteur avec un petit bateau de 13 tonnes par un homme et une femme exceptionnels. Bernard Moitessier, skipper habile et réfléchi, a réussi à mener « Joshua » du Pacifique à l’Atlantique par le cap Horn sans avarie. Ecrivain sensible et intelligent, il sait nous faire participer à cette navigation exaltante et faire revivre ces six jours de coups de vent où « Joshua », à sec de toile, parcourut en fuite 600 milles, vers le « Cap Dur ».
Jamais peut-être un homme, une femme, un bateau ne furent plus unis. Avant de franchir le cap Horn, le lecteur aura vécu avec les tortues et les iguanes des Galapagos, il se sera faufilé parmi les atolls des Tuamotu aux coraux multicolores, il aura visité, bien sûr, Tahiti, dernière escale avant le grand retour par le « Cap Dur » et une navigation riche d’expérience sur une mer colossale.

Editions Arthaud
collection : Classique Arthaud